Programmation 2022

10h Histoires comme ci et ça !

de Aimée de La Salle, d’après Rudyard Kipling
Durée 35min
Compagnie Les Oreilles en Eventail
Coréa : Association La Maison de la Parole
Mise en scène : Khalida Azaom Interprète(s) : Aimée de La Salle, Cécile Veyrat
Avec le soutien du Conservatoire de musique du Pays d’Arles (13)
Visuel : Atelier Hervé Frumy

Après « La Petite Robe Rouge », Aimée de La Salle et Cécile Veyrat continuent d’éveiller les petites oreilles dans une libre adaptation des « Histoires comme ça! » de R. Kipling sur des partitions retranscrites du répertoire baroque et romantique. Voilà un petit éléphant ou une grosse baleine dans une savane luxuriante ou une mer agitée… des endroits dangereux et inquiétants où l’on ne sait pas qui l’on peut rencontrer! Un petit enfant s’identifie facilement à un animal pour apprendre à grandir et à se reconnaître. Aimée et Cécile racontent, chantent et jouent des chansons douces et amusantes à répéter ensemble pour rêver !

11h30 Prévert mords ou vif

Durée 1h05
Compagnie Épices et Parfums
Mise en scène : Serge Dangleterre
Interprète(s) : Gille Crépin
Collaboration artistique : Kham-Lhane Phu
Présente au festival off depuis 1999, Épices et Parfums est soutenue par le CD 30

Rebelle et engagé, celui qui proclamait qu’il n’était pas un poète a laissé une trace unique dans notre langue. Témoin des mouvements les plus importants du 20ème siècle, il fut l’ami de Breton, Queneau, Picasso ou Vian. Trop souvent cantonné à un rôle d’ auteur pour enfants, il reste un artiste qui sut être libre dans ses choix comme dans ses vers. Ce spectacle exalte, en textes et chansons, les valeurs et la langue de celui qui fut toujours du côté des opprimés. Il est urgent d’entendre Prévert de nouveau. Il est d’une actualité évidente.
…Le soleil brille pour tout le monde, il ne brille pas dans les prisons, il ne brille pas pour ceux qui travaillent dans la mine, ceux qui écaillent le poisson, ceux qui mangent de la mauvaise viande, ceux qui fabriquent des épingles à cheveux… J. Prévert

13h15 Rêveurs d’aurores

Durée 60min
Rêveurs d’aurores avec les textes de Henri Gougaud
Compagnie Les Oreilles en Eventail
Coréa : Association La Maison de la Parole
Interprète(s) : Aimée de La Salle, Cécile Veyrat, Yves Dupuis

Un spectacle musical de chansons inédites sur des textes d’Henri Gougaud par le trio « Les 3 Plumes ». Ce groupe de trois compositeurs, passionné de l’œuvre et la figure d’Henri Gougaud, a choisi ses textes écrits pour être chantés. Après Jean Ferrat, Serge Regianni ou Juliette Gréco, il se lance dans cette aventure avec le soutien et l’amitié de ce parolier si singulier. Les voix, l’accordéon et le piano forment un univers d’inspiration jazz, blues et chanson française avec des clins d’œil à Miles Davis ou Georges Brassens. S’ajoutent à cela des notes cinématographiques façon Nouvelle Vague et empreintes d’écho à Michel Legrand. De cette rencontre avec le répertoire de cet auteur des Corbières est né un récital qui retrace les personnages ou les lieux de son enfance jusqu’à Paris. « Ce spectacle est une évocation à l’amour, à la vie et à la présence ferme de ce qui nous fait vivant ! ».

14h45 La clé suspendue

Durée 1h
Algérie, une enfance » de Marie Tomas Mostaganem
Compagnie de Tomas Marie  Coréa : Karakoil Production
Mise en scène : Marie Tomas Interprète(s) : Marie Tomas

Juin 1962 ; La porte s’est refermée, le père a glissé la clé dans sa poche et ils sont partis. C’est l’histoire d’une enfant. Elle a huit ans trois quarts. Elle est joyeuse, elle est curieuse. Par la fenêtre ouverte, ce matin-là, elle assiste à une scène qu’elle ne comprend pas. Très vite après, avec sa famille, elle s’en va. Elle quitte le pays. Pour elle, c’est l’aventure. Le temps d’oublier, le temps de se rappeler… Sa terre natale n’en finit pas de s’accrocher à son souvenir. Alors, Marie Tomas raconte, elle met des mots sur cette histoire d’exil : honorer ses aïeux, célébrer les temps heureux sur une terre nourricière ; évoquer aussi les moments douloureux ; enfin, se relier à ce pays aimé : l’Algérie.

16h15 Lily Luca

Durée 1h
Lily Luca – Cie Uzinason
Interprète(s) : Lily Luca

Diffusion : Obscurprod Créé grâce aux soutiens de LA SOURCE (38) LA MANUFACTURE CHANSON (75) et le FLF (94)

Peigner mon poney de Lily Luca
«Tu peux fermer les yeux, on ne te laissera pas dans le noir. Mes chansons feront veilleuse avec leurs coquillages, leurs amours pluvieux, leurs virées en stop et leurs divans de psy. Il y a même un poney. Tu pourras le peigner, c’est dire.»

«Chaque mot est à sa place. Il y a là quelque chose de très fort et qui vient nous cueillir d’un coup.» ANNE SYLVESTRE «On rit, on est ému, saisi, troublé, surpris.» THÉÂTRE-ACTU / «Le style musical de Lily Luca est reconnaissable, il n’appartient qu’à elle.» FRANCOFANS / «Un humour féroce, un univers décalé…» NOSENCHANTEURS / «Une artiste à voir absolument sur scène» LE BLOG DU DOIGT DANS L’OEIL Grand prix 2019 «À nos chansons» remis par Pierre Perret

17h50 Éloge du noir

Durée 1h
Éloge du noir de Les Récits Du Monde, adaptation : Frida Morrone

Cie Astolfo sulla Luna
Interprète(s) : Frida Morrone
Comédienne-conteuse, performeuse, Frida Morrone met en récit mythologie, textes contemporains ou contes dans des versions sur- prenantes. Elle crée des balades contées dans des musées et lieux atypiques, en menant sa recher- che artistique au croisement des disciplines. Elle est directrice artistique du Fest. Amies Voix (Loir-et-Cher)

Forte de son talent dans l’art du récit, Frida Morrone propo- se une performance inédite. Dans le noir, la vue se repose, les autres sens s’éveillent. Portée par les récits du monde, sa voix berce et fait vivre une expérience senso- rielle, méditative. Un voyage intérieur où l’imagination de chacun ressort plus vibrante et colorée.
Entrée/sortie du public en lumière, spectacle entièrement dans le noir.
« La grâce est au rendez-vous, la magie opère, quelques refrains entre les différents contes, qui laissent à rêver librement petits et grands, subjugués » leplus.lenouvelobs.com
« Un public captivé » Le Dauphiné

19h30 Délit d’Errance de Faïza Kaddour

Durée 60min  Divertissement militant. 
Interprète : Faïza Kaddour
Compagnie Tombés du Ciel 
Mise en scène : Jean-François Toulouse
Production Tombés du Ciel, avec l’aide du Théâtre Antoine Vitez d’Ivry-sur-Seine, le soutien du CNM et du Théâtre du Pont Tournant à Bordeaux

Faïza fait siennes les paroles de l’artiste Colette Magny dans un « conte-concert minimaliste » en hommage à l’artiste qui en 1969 à Avignon, se découvre une passion pour les pintades: « Ces messagères, témoins de tant d’époques troublées, au destin ballotté au gré des errances humaines, avec leur désir persistant de communiquer avec l’homme, leur caractère irréductible, leur fragilité et leur revendication farouche à être libres me les rendirent aussitôt fraternelles ». Faïza interroge notre monde d’aujourd’hui, ses crises, son rapport à la violence, à la liberté et comment elle s’y engage avec l’héritage de Colette Magny.
ATTENTION : Lundi 18 juillet, le spectacle aura lieu à la Bourse du Travail 8 rue de la Campane Avignon à 19H

Séances exceptionnelles

Louis-Noël Bobey

Les 13 et 20 juillet à 11h

« Un bonheur! un coup il chante, un coup il raconte, un coup il slame, des trouvailles en pagaille »
Annie-Claire Hilga (Centre de la Chanson)

« Sa plume ? « C’est de l’ange vous dis-je »
Frédéric Marty (Rue du Théâtre)

« Un Nougaro tiens ! Mais oui, mais c’est bien sûr… Cette façon de tricoter les rimes, les assonances, de jongler avec les mots pour s’en faire des colliers, cet art de la scansion, de la rythmique »
Claude Fèvre (Nos Enchanteurs)

« Un sacré bonhomme qui vous fout la banane, qui vous scotche, vous séduit…
Faut le voir pour le croire. »
Michel Kemper (Nos Enchanteurs)

Le Petit Prince

Les 13, 20 et 27 juillet à 14 h

Conte, durée 50min
d’après l’œuvre d’Antoine de Saint-Exupéry
Interprète : Philippe Campiche

 

Une histoire pleine d’amour, et d’humour qui nous parle si bien de la vie…


« Quand j’étais enfant, je voyais les grandes personnes qui restaient assises des heures à table, avec des conversations très sérieuses. Je me disais qu’il devaient savoir beaucoup de choses sur les mystères du monde. Aujourd’hui je suis devenu une grande personne. Quand je veux mieux comprendre les mystères du monde, j’écoute les enfants. Voilà pourquoi j’ai décidé de raconter « le petit prince ». Philippe Campiche

A part ça ?

Les 13, 20 et 27 juillet à 16h

Lecture durée 1h05 (à partir de 9 ans)
À PART ÇA ? je porte en moi tous les rêves du monde… d’après F Pessoa
Le Labo de Lettres Interprète(s) : Armelle Chitrit
Musicien : Marc Favre

« Mange des chocolats, petite, Mange des chocolats ! Dis-toi qu’il n’est d’autre métaphysique que les chocolats. Ah ! si je pouvais manger des chocolats avec autant de conviction ! Seulement voilà, moi je pense… ». Vertiges d’une quête de soi qui bascule à partir d’une simple aventure de la perception, l’écriture de Pessoa dénude le réel. L’originalité de son œuvre tient à ce théâtre de voix. Comme si de rien n’était, sous le masque d’Alvaro de Campo, l’individu de la mansarde nous entraîne dans un voyage immobile jusqu’au seuil du Tabac d’en face. Drôle, lucide et fantasque, dans des rythmiques qui se dédoublent ou qui se cassent, cette dramaturgie porte la poésie à son paroxysme. Imbibé de musique concrète, cet « opéra pour une femme seule  » fissure le quotidien d’où, un à un, les sons glissent pour nous mettre à l’écoute de « tous les rêves du monde ».